Bilan Equipe A saison 2013-2014

4 juin 2014 - 16:41

Malgré une saison qui a pu paraître longue et difficile, le bilan est finalement plutôt positif puisque les objectifs fixés par Sylvain Pachot en début de saison ont été remplis.

Dans une poule particulièrement équilibrée et indécise jusqu’à la dernière journée, tant pour la montée que pour les relégations, l’équipe fanion a peiné à trouver ses marques. Avec une défense à 3, finalement mal adaptée aux qualités de l’effectif, le début de saison fut particulièrement compliqué. Avec une seule victoire lors des cinq premiers matchs (1 à 0 contre Varennes sur Tèche) pour quatre défaites, l’équipe toucha réellement le fond lors de son déplacement à Ferrières, où, face au dernier de la classe, elle s’inclinait lourdement sur le score sans appel de 9 buts à 3.

Heureusement, en gagnant les deux matchs du mois de novembre à Bellerive et contre Creuzier le Neuf, l’équipe se donnait un petit peu d’air.

L’embellie fut toutefois de courte durée, puisque pour le dernier déplacement de l’année à Abrest, alors leader, l’équipe subit une nouvelle déroute qui fut un premier tournant dans la saison. En effet, alors que son équipe, était logiquement menée 5 buts à 1 à la pause, Sylvain Pachot revenait à un classique 442 pour ne plus y revenir.

Malgré une reprise difficile pour le dernier match aller à domicile, et une nouvelle défaite face à Saint-Yorre, on sentait que l’espoir pouvait revenir. En effet, l’équipe faisait un mois de mars plein, avec notamment un superbe match nul à Lapalisse et deux victoires capitales face à La Chapelle-Molles et contre Ferrières. Elle aurait même pu se rapprocher de la tête du classement si la victoire qu’elle méritait à Varennes sur Tèche  ne lui avait pas été volée par un arbitre partisan après d’interminables arrêts de jeu (13 minutes).

Au contraire de cela, après un match complètement raté au Vernet (défaite 4 buts à 1), cumulé avec une série de résultats défavorables, l’équipe se remit la pression.

Sylvain Pachot aura alors une idée originale pour souder le groupe à l’entame de la dernière ligne droite. L’anecdote de la bière prise tous ensemble dans le vestiaire avant le coup d’envoi de la rencontre capitale contre la réserve de Bellerive, l’un des adversaires directs pour le maintien, fut le second moment marquant de cette saison. En effet, l’équipe n’allait plus perdre jusqu’à la dernière journée. Elle assura même son maintien à domicile lors de l’avant dernière journée, à l’issue du match le plus accompli de la saison contre Abrest (victoire 2 à 0).

La débâcle 8 buts à 2 contre le futur promus Saint-Yorre, bien qu’anecdotique confirmera tout de même les problèmes défensifs de l’équipe, qui a un peu trop eu tendance à baisser les bras dans les moments difficiles.

Néanmoins, mis à part contre Le Vernet et Saint-Yorre, les Bussetois ont réussi à prendre des points contre l’ensemble des équipes. Ils n’ont pu s’imposer deux fois uniquement contre Creuzier le Neuf et sont restés invaincus contre Bellerive mais ne sont pas parvenus à s’imposer contre Lapalisse.

Au final, cette poule A très homogène couronne finalement la réserve du Stade Saint-Yorrais qui a du batailler jusqu’à la dernière journée pour devancer l’étonnante formation de Varennes sur Tèche et retrouver sa place dans le championnat de Promotion après une année de purgatoire. Abrest, leader à la trêve, se contente de la cinquième place, à égalité avec La Chapelle-Molles et avec simplement cinq petits points d’avance sur Busset. La belle mais irrégulière équipe de Lapalisse termine finalement sur le podium.

Creuzier le Neuf, relégué à l’issue de sa défaite contre Busset, étant rapidement hors de course, trois équipes ont du batailler lors de la dernière journée pour assurer leur maintien. Ferrières, qui partait avec un avantage certain contre le dernier de la poule, déjà fixé sur son sort, n’a pas fait de détail en s’imposant 12 buts à 2. L’intérêt de cette dix-huitième et dernière journée  était au Vernet où l’équipe réserve, jamais en position de relégable durant toute la saison, se trouvait en position de jouer son maintien contre son adversaire direct : Bellerive sur Allier. En s’imposant 5 buts à 3,  les locaux sauvaient leur place dans la division, entraînant immanquablement des Bellerivois trop inconstants vers les abîmes de la division inférieure.  

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 4 Supporters

Aucun événement

Aucun sondage